Accueil

Conciliation famille-travail pour les pères

/

Conciliation famille-travail pour les pères

La conciliation famille-travail, c’est aussi une affaire de pères ?

Comme ils sont plus investis auprès des enfants et à la maison que leurs prédécesseurs, de nombreux pères souhaitent pouvoir mieux concilier famille et travail. En effet, 7 pères sur 10 disent se sentir coupables lorsque les engagements au travail prennent le dessus sur les engagements à domicile et plus de la moitié d’entre eux accepteraient volontiers une réduction de salaire afin de passer plus de temps avec les enfants. Pourtant, des obstacles importants sont rapportés par les pères : un horaire de travail surchargé, irrégulier ou atypique, peu ou pas d’accès à des mesures de CFT et des perceptions négatives de la part des employeurs qui, dans certains cas, considèrent la conciliation famille-travail avant tout comme une « affaire de femmes » et, ce, plus particulièrement dans les milieux de travail majoritairement masculins. Voilà pourquoi la Semaine Québécoise de la Paternité présente cette année une campagne dont le thème est : Prendre le relais pour une famille gagnante : La conciliation famille-travail, c’est aussi une affaire de pères ! En permettant aux pères de prendre plus souvent le relais en termes de conciliation famille-travail, on observe un meilleur état de santé chez les deux parents, un plus grand sentiment de compétence parentale, une diminution des conflits famille-travail vécu par les mères et par les pères et une augmentation du temps quotidien passé par les pères auprès de leurs enfants. En permettant aux pères de mieux concilier famille et travail, on en fait de même pour les mères. Tout le monde y gagne!

Quelques chiffres intéressants

  • Selon un récent sondage réalisé au Canada par Workopolis, 1 père salarié sur 2 accepterait de changer d’employeur pour obtenir de meilleures options de CFT
  • Selon le même sondage, 7 pères sur 10 se sentent coupables lorsque les engagements au travail prennent le dessus sur les engagements à domicile et plus de la moitié d’entre eux accepteraient volontiers une réduction de salaire de 10% afin de passer 10% plus de temps à la maison avec les enfants

Les pères rencontrent des obstacles importants pour concilier famille et travail

  • Selon l'Institut de la Statistique du Québec (ISQ), 1 père salarié sur 4 n’a accès à aucune mesure de conciliation famille-travail
  • Selon l'ISQ, 41% des pères disent vivre souvent ou toujours des situations de conflit famille-travail
  • Selon l'Ordre des Conseillers en Ressources Humaines, seul 28% des pères salariés ont le sentiment que la prise de congé de paternité est encouragée par la direction de leur milieu de travail. Or, la littérature nous enseigne que le soutien du supérieur immédiat est un facteur particulièrement déterminant dans l’utilisation de mesures de conciliation famille-travail de l’employé
c 2017-2019 Regroupement pour la Valorisation de la Paternité - Tous droits réservés